Sous tes doigts

Sous tes doigts est un court métrage d’animation, réalisé par Marie-Christine Courtes en 2014 plusieurs fois primé, nommé César 2016 du Meilleur Film d’Animation dans sa catégorie et est pré-selectionné aux Oscars cette année.


https://vimeo.com/154860306
Réalisation et scénario : Marie-Christine Courtès

Genre: Animation

Pays: France

Création graphique : Ludivine berthouloux et Marcelino Truong

Montage: Jean-Marie Le Rest, Grégory Nieuviarts

Musique: Franck2louise

Une ville, un hôpital et deux femmes. La fille, eurasienne, bonnet et casque vissés sur le crâne se fond dans le décor, habits et attitudes d’une ado lambda s’identifiant aux stars de hip hop dont la musique se déverse dans ses oreilles; la mère, une femme asiatique entre deux âges et entre deux cultures. La grand mère vient de décéder, alors la mère va partir en pèlerinage avec sa fille, opposante et silencieuse et l’urne funéraire à l’autre bout de la France, dans un camps de réfugiés, celui où l’aïeule est arrivée d’Indochine avec pour toute richesse sa fille et une paire d’escarpins rouge baiser. On découvre un camps sommaire, qui existe encore, j’y suis allée il y a 15 ans dans le cadre de mon travail. Ce camps était à peine moins sommaire que dans ce film, quarante ans plus tard. Il a abrité les dernières oubliées de la guerre d’Indochine, ces femmes souvent arrivées seules depuis 1956, avec un enfant eurasien, se disant pudiquement veuves, un statut que la société peut accepter alors qu’elle rejette celui de fille-mère. Ce beau court métrage est fait de flashback entre un présent dessiné en noir et blanc et un passé indochinois peint à la gouache. Ce passé revit dans des nuages d’encens colorés, souvenirs transmis de mère en fille d’une histoire familiale douloureuse, celle d’une belle jeune femme indochinoise, dont l’amant français la laissera seule et enceinte, obligée de fuir le pays qui l’a vu naître, arrivant avec son enfant dans un camps de réfugiés triste et froid du Lot et Garonne où elle travaillera dur pour offrir un avenir à sa fille.
Ce retour vers le passé ouvrira les vannes entre mère et fille qui ôte le bonnet dissimulant une longue chevelure noire de jais, pour se jeter dans les bras de sa mère.

Si vous souhaitez découvrir ce court métrage de Marie-Christine Courtes, vous pouvez le regarder en entier jusqu’au 18 janvier grâce à un lien sur la page facebook de Télérama  http://television.telerama.fr/television/en-attendant-les-oscars-regardez-sous-tes-doigts-sur-trois-femmes-heritieres-de-la-guerre-d-indochine%2C152642.php?utm_campaign=Echobox&utm_medium=Social&utm_source=Facebook#link_time=1484318833

Pour ceux et celles qui souhaitent trouver d’autre informations sur le camps de Sainte Livrade sur Lot, redirigez vous vers le site de rapatriés-Vietnam.org http://www.rapatries-vietnam.org/photos-rapatries-cafi.php 

2 réflexions sur “Sous tes doigts

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s