Retomber en adulescence…

… qui est cet état entre l’adolescence et l’âge adulte, en lisant l’ultime recueil des aventures de Harry Potter en V.O.

Harry Potter jaquette

OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA

Je souhaitais dépoussiérer mon anglais, mais il faut bien l’admettre, je ne suis guère cinéphile, et les rares films ayant eu l’heur’ de me plaire ces derniers mois sont des films français. Restait la possibilité de lire dans la langue de Shakespeare. Je me suis rapidement rendue compte que les oeuvres très descriptives me décourageraient avant même la fin du premier chapitre, restaient donc les polars (moins descriptifs, plus courts) et les pièces de théâtre (beaucoup de dialogues, peu de descriptif).

Harry Potter and the Cursed Child (Harry Potter et l’enfant maudit) a été un bon test. Je connaissais la trame de l’histoire pour l’avoir lue il y a bien des années et mon fils s’étant plongé dans les premiers opus à la rentrée, nous avons eu également droit à la piqure de rappel avec les films dérivés de l’oeuvre de J.K. Rowling. Une parfaite maitrise de l’anglais parlé n’est pas nécéssaire pour suivre et adhérer à l’histoire. Pour mémoire, la pièce de théâtre est sortie à Londres le 31 juillet dernier. Le synopsis est issu de la collaboration de J.K. Rowling avec John Tiffany et la mise en scène est de  Jack Thorne.

Le dernier opus avait laissé un Harry devenu adulte, père de famille, embrassant son fils cadet Albus Severus sur le quai de la gare , prêt à monter dans le Poudlard Express et c’est là que nous les retrouvons dans la première scène de la pièce.

Harry a 19 ans de plus, trois enfants avec son épouse Ginie, est toujours très lié à Ron et Hermione devenus mari et femme. Notre sorcier travaille au ministère de la magie et a dû apprendre la vie d’adulte avec ses faux semblants et ses concessions. Il craint un retour de la magie noire sous une forme ou une autre et frise le burn out. L’apprenti magicien a perdu de sa superbe, et a découvert qu’être père de famille ne s’improvise pas d’un coup de baguette magique. Si Harry était un personnage très solaire dans le reste de l’oeuvre, son fils brille d’une lumière bien pâlotte à côté de son père, un père qu’il a bien du mal à assumer d’ailleurs. Ne vous attendez pas à ce que les enfants des personnages reprennent à leur compte les choix de leurs parents, eux aussi font leur crise d’adolescence, comme n’importe quel moldu.

On se laisse facilement embarquer dans cette lecture purement distractive :

… où l’on entend reparler de Cedric Digory défunt dans le quatrième opus de l’oeuvre

… où l’on apprend qu’il n’est jamais anodin de manipuler le passé , même si l’on est sorcier, même pour réparer les erreurs commises

… où Severus Rogue fait son come back (en sorcellerie c’est comme en politique : on n’est jamais vraiment mort)

… où le défunt mage noir aurait un héritier.

Les ténèbres sont omniprésents dans cet ultime opus mais ne viennent jamais de là où on les attend.

En conclusion, si vous souhaitez parfaire votre anglais et que vous connaissez la saga de J.K Rowling, je vous conseille le livre. Pour les francophiles purs et durs, la VF sera dans vos librairies mi octobre.

Je ne suis pas une grande fan du sorcier aux petites lunettes rondes, mais la lecture de ce livre a été distrayante et a réveillé mon anglais, ce qui était le but premier de l’exercice. Nul doute que les vrais fans de Harry Potter y trouvent leur compte. Par ailleurs la VF sera, je pense, accessible aux enfants aimant la lecture à partir de 8 ans.

4 réflexions sur “Retomber en adulescence…

    1. Merci Sandrine, c’est amusant trois ans après de bloguer à nouveau, les motivations ne sont plus les mêmes , bien qu’à n’en pas douter l’amour du chiffon apparaîtra de proche en proche. Je t’embrasse (et je me suis mise au running!)

      J'aime

  1. Nous avons eu l’outrecuidance de rendre la lecture de Harry Potter plus intellectuelle en optant pour la VO et avons craqué devant les descriptions hyperdetaillées de cet univers imaginaire. Pour rester dans le coup nous regardons les DVD avec nos petits-enfants 🙂

    J'aime

    1. Je ne peux que vous féliciter de cette outrecuidance … JKR a créé un bel univers et a redonné le goût de la lecture à des millions d’enfants et d’adolescents, relancé la littérature enfantine et adolescente , ce n’est pas rien à l’heure de l’Internet galopant;

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s