Les histoires d’Amour…

Se finissent mal en général… (Ne me remerciez pas pour l’air dans la tête, pour vous c’est cadeau).

En deux soirées, j’ai lu Beaux Rivages de Nina Bouraoui, qu’un ami m’avait recommandé. Oui un ami, pas une amie, un homme, un homme qui lit un livre détaillant le deuil d’un amour perdu (celui de l’héroïne), un vrai, un qui ne comprend jamais pourquoi on peut écouter le dernier succès de Céline Dion en boucle, un qui ne voit pas l’utilité avoir dix sacs à main, sept paires de baskets et huit manteaux différents. Un qui après avoir bâfré de la cochonnaille en mastiquant bruyament met d’un revers de main toutes les miettes de la table par terre (Aarggggghhhhh…….).

C’est l’histoire d’une rupture amoureuse dans tous ses états, d’une femme de quarante ans qui n’a jamais rien vu venir, et qui va faire le deuil de cette relation, pas seulement le deuil de l’amant, de l’autre, de celui qui l’a doublée avec une Autre. Elle va réaliser la place que cette relation avait dans sa vie à l’aune de ce vide immense qui la dévore, tant physiquement que psychologiquement. Lui, tel un Pygmalion l’avait transformée doucement mais en partant, il a pris avec lui des morceaux de sa Galaté. Elle est devenu un puzzle, une somme de morceaux épars se recollant tant bien que mal (plutôt mal d’ailleurs). Elle va traquer ce qui reste de leur relation perdue sur le net, et masochiste du 2.0, continue de manière addictive à tenter de tout savoir de lui, de l’autre. L’Autre tient un blog, ou plutôt une arme de destruction psychologique massive destinée à une unique cible et s’étale sous les yeux de notre héroïne tout ce qu’il eut mieux valu ignorer. La psychologie reconnait sept étapes au deuil : le choc, le déni, la colère et le marchandage, la tristesse, la résignation puis l’acceptation. Mais est-elle seulement encore en état de franchir ces étapes , notre junkie du 2.0…

…et voilà comment j’imagine la vie entre parenthèse de cette femme… Grise, entre deux rives …et un pont entre deux.

5 réflexions sur “Les histoires d’Amour…

    1. Et bien figurez vous que le 2.0 , les frustrations et déprimes qu’il génère pose bien problème aux psychiatres, cette fenêtre ouverte sur le vie de l’autre qui vous fait croire que vous en faite partie est très contusionnante pour certaine personne et peut générer des comportements d’addiction ou d’érotomanie… et bienvenue aux matchingpoints

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s